Un référentiel pour les assitants(es) maternels(les): moins d’arbitraire…peut-être?

L'annexe visée se compose de deux sections, elles-mêmes subdivisées en cinq sous-sections dont voici retracé les grands traits: 

La première section concerne les capacités et les compétences pour l'exercice de la profession d'assistant maternel, autour de cinq grands thèmes :

- la santé de l'enfant accueilli;

- la maîtrise de la langue française orale et les capacités de communication et de dialogue;

- les capacités et les qualités personnelles pour accueillir de jeunes enfants dans des conditions propres à assurer leur développement physique et intellectuel et les aptitudes éducatives;

- la disponibilité et la capacité à s'organiser et à s'adapter à des situations variées;

- la connaissance du métier, du rôle et des responsabilités de l'assistant maternel;

Le texte précise ensuite dans une seconde section les conditions matérielles d'accueil et de sécurité dans les termes suivants :

- les dimensions, l'état du lieu d'accueil, son aménagement, l'organisation de l'espace et sa sécurité;

- la disposition de moyens de communication permettant de faire face aux situations d'urgence;

- l'environnement du lieu d'accueil, la sécurité de ses abords et son accessibilité;

- la présence d'animaux dans le lieu d'accueil;

- le transport et les déplacements;

Il faut espèrer que ce nouveau texte produira l'effet escompté. D'une part, en clarifiant les attentes des conseils généraux envers les assistants et assistantes maternels et d'autres part en réduisant la marge d'appréciation des conseil généraux.

Seul l'avenir nous le dira…